Décidément, nos politiques sont en forme: entre le nouveau lapsus de Rachida Dati et Nadine Morano ce matin, on peut s'interroger...

Ce 12 avril 2011 petite crise de fou rire au petit déjeuner. Retraçons les faits simplement.

Comme tous les matins passage de zapette entre télématin et la matinale de Canal en fonction des invités (et du présentateur... Thierry Becaro c'est trop dur au réveil)... Et là, c'est le drame.

L'invitée politique est Madama Nadine Morano, ministre de l'apprentissage et de la formation professionnelle. Après quelques questions sur l'actualité, la journaliste passe au "j'aime, j'aime pas" habituel avec des questions plus ou moins légères sur différents sujets... Question : "Chez Renault, tout le monde coupable sauf Carlos Ghosn, j'aime ou j'aime pas?" Je vous l'accorde, la question est somme toute assez classique, en lien direct avec la non-affaire d'espionnage (ou l'affaire de non-espionnage au choix...). Mais la réponse est splendide "J’aime Renaud, sur certaines chansons, pas toutes. Celle-là, je ne l’ai pas entendue. Donc je ne peux pas vous dire si je l’aime ou pas.."

Gros silence et tête complètement ahurie de la journaliste de Canal Plus, qui, visiblement, s'interroge sur cette réponse plus qu'étrange... Bénéfice du doute oblige, la jeune femme laisse quelques secondes à Nadine Morano, espérant sans doute qu'il s'agisse d'un bel effort d'humour de la ministre, mais non, après une dizaine de secondes, toujours aucune réaction sérieuse. La journaliste repose alors la question en insistant davantage sur les noms... et oui, Madame Morano s'est bel et bien pris les pieds dans le tapis et n'a pas reconnu le nom de Carlos Ghosn... Diable, diable, après "Docteur Renaud, mister Renard" irait-on vers "Docteur Morano, miss Morenart"???

Voir le passage