Après une première vague de grand n'importe quoi pendant la coupe du monde, les deux footballeurs continuent sur leur lancée. Payé plusieurs millions par an, les loustics avaient en effet fait partie de la grève lamentable menée pendant le fiasco en Afrique du Sud. Après avoir décidé comme les autres bleus d'abandonner leurs primes pour se faire pardonner de leur médiocre attitude, Anelka et Henry reviennent sur leur parole.

Outre la question purement financière, on peut tout de même s'interroger sur l'impact de ces deux personnages, considérés comme caractériels par de nombreux supporters, qui leur accordaient respect et admiration pour leurs prouesses sportives. Malheureusement, aujourd'hui c'est plutôt leur manque de fair-play et d'humilité qui risque de s'imposer à leurs plus jeunes supporters.

Le foot étant un sport très populaire, il est cohérent, à défaut de normal, que de grosses sommes transitent dans tous les sens, mais nos joueurs ne pourraient-ils pas conserver à l'esprit que les plus jeunes les prennent comme exemple? Comment demander à des gamins de cultiver la culture de l'effort, quand on peut se permettre de "brouter la pelouse" sans courir, tout en passant par la case départ et touchant des primes, le tout en étant absolument odieux envers les fans qui se déplacet et inefficace sur le terrain. Que leurs raisons soient plus pour ne pas satisfaire la fédération que financières, certes, mais à promesse donnée, mieux vaudrait sans doute la respecter...

Un peu de conscience ne ferait sans doute pas de mal : on peut certainement être footballeur de renom, et être autre chose qu'un individu odieux sous une apparence plus que séduisante. Bixente Lizarazu, Chris Waddle, Lilian Thuram, Paolo Maldini en sont une preuve évidente, alors avis aux jeunes footballeurs : n'oubliez pas que vous jouez pour le plaisir et pas seulement pour le pognon ou changez de job!!!!! Le respect ça se gagne et ce n'est pas un acquis. Alors un bon voeu pour 2011, que le foot redevienne un sport et plus seulement un commerce!

Anelka et Henry s'accrochent à leur prime

Anelka et Henry veulent leur prime